Concordance "Discours d'investiture"
(partition CANDIDAT)


 

Corpus de travail : "Discours d'investiture"
Partition = CANDIDAT
Concordance de : \b[Jj]e\b+
(tri ordre du texte)


Partie : "BAYROU", Nombre de contextes : 13
n cet instant est précieuse pour moi . § Je vous ai invités en cet endroit que j’aime up d’entre vous , vous engager aussi . § Je suis candidat à la présidence de la République notre pays . Ces femmes et ces hommes , je vais aller les voir , les rencontrer , sinon On ne peut pas continuer comme cela . § Je ne crois plus à cette guerre de la moitié server la France de la gauche . § Et moi je dis : tout cela est vain . Ce n’est plus de ma vie à réfléchir sur Henri IV . Si je l’ai tant aimé , ce n’est pas parce qu’il que vous apercevez dans le lointain . Si je l’ai aimé , à quatre siècles de distance dans tous les villages de France . § Si je suis élu , je nommerai au gouvernement une villages de France . § Si je suis élu , je nommerai au gouvernement une équipe pluraliste ernité , cela ne pèse pas lourd . § Mais je dois vous dire , pour que tout soit clair tre nous , que ce sont mes valeurs . Que je suis de ce côté là . Et que je ne suis pas urs . Que je suis de ce côté là . Et que je ne suis pas près d’y renoncer . § Reconstruire hui elle a besoin de toutes nos forces . Je m’engage et nous nous engageons à les réunir
Partie : "BUFFET", Nombre de contextes : 37
ire européenne au Parlement européen . § Je veux saluer les nombreux syndicalistes présents er les nombreux syndicalistes présents . Je vois ceux de la RATP , Thalès , EADS , d’Alcatel tez la résistance aux privatisations . § Je veux saluer la présence des responsables riminations , toutes les oppressions . § Je veux remercier , enfin , les militantes Blanc - Mesnil avec qui , depuis 2004 , je vis une belle aventure  : celle du rassemblement ’année , il est bien sûr de coutume et , je le fais avec plaisir , de souhaiter à chacune mettez - moi un voeu plus collectif  : § Je fais le voeu qu’en 2007 , une dynamique France salie par l’extrême - droite . § Je fais le voeu qu’en 2007 , les femmes et ’un voeu , c’est aussi un engagement . § Je suis candidate à l’élection présidentielle France au sein de l’Union européenne . § Je suis candidate pour que les hommes et les onnues au plus haut sommet de l’Etat . § Je suis candidate pour donner enfin la parole ux qui sont gommés du paysage public . § Je suis candidate pour que tous , toutes aient toutes aient enfin une vie meilleure . § Je suis candidate avec celles et ceux qui pensent pour qu’ici et là bas on vive mieux . § Je sais , beaucoup de militantes et de militants oucher sur un accord politique . Eh bien je veux avec ceux et avec celles qui le souhaitent he , tous mes actes iront dans ce sens . Je m’y engage . § Je suis candidate pour que s iront dans ce sens . Je m’y engage . § Je suis candidate pour que gagne une gauche uche de responsabilités et de combat . § Je veux une gauche de responsabilités parce des hommes et des femmes de ce pays . § Je veux une gauche de combat car pour gagner la grande majorité d’entre - vous vit , je veux être la candidate qui affirme  : vous s avez le droit de vivre mieux  ! § Mais je veux aussi être celle qui démontre que cela t possible . § Voici les engagements que je prends pour les premiers mois de la législature quatre chantiers sur l’urgence sociale , je veux engager le combat pour le savoir et ations seront augmentées et sécurisées . Je réunirai le monde associatif pour travailler t dès la rentrée parlementaire . § Enfin je prends avec force l’engagement d’abroger sera portée à la majorité . § Bien sûr , je n’ai pas traité tous les domaines où il ence agir , la droite a tant cassé , car je veux pouvoir répondre à l’essentiel  : comment ns nécessaires à tous ces chantiers  ? § Je veux porter un langage de vérité et de courage  mination face au libéralisme . § Aussi , je vois trois conditions , qui si elles n’étaient ommunistes , des jeunes communistes dont je salue le responsable , Cédric Clérin , confiante à gauche . § Cette campagne collective , je la conçois dans un rapport constant avec vie des Françaises et des Français . Car je crois profondément que pour gagner en 2007 des citoyens est et sera essentielle . § Je veux dire ici aux militantes et militants s , aux hommes et aux femmes de gauche , je veux leur dire que tous et toutes ensemble che . § Chers amis , chers camarades , § Je suis en campagne avec l’envie de porter porter tous les espoirs et les colères . Je pars en campagne sûre de la force de nos qui , aujourd’hui , rêvent de l’Elysée . Je pars en campagne avec la conviction , profonde
Partie : "LEPEN", Nombre de contextes : 32
opos de laquelle , depuis cette époque , je ne cesse de tirer la sonnette d’alarme . ssance politique ! § Durant ces 30 ans , je n’ai cessé de sonner l’alarme , de faire , extrémistes , fascistes et que sais - je encore par tout ces arrogants doctrinaires en fait de rupture et de changement ? § Je vous le donne en mille . . . § Tout simplement égitime colère par ce vieux stratagème , je dis qu’ils n’échapperont plus longtemps rendre que , si pour la classe politique je suis toujours l’homme à abattre , c’est iques , de reniement , ces promesses que je me suis d’abord faites à moi même et qui epuis 30 ans . . . ils ont bien peur que je les tienne ! § Ce programme de réformes t comme nécessaire , § ils redoutent que je l’accomplisse . § Eux qui ont sollicité ndages . § Ces sondages de commande dont je n’ai jamais tenu compte . § Ces sondages E D’IMAGE ET MEPRIS DES FRANCAIS § Oui ! Je suis intimement persuadé que ce qui fait emande , le miracle coréen et que sais - je encore ! § Tout plutôt que la France et i seul qui décide . § Et c’est à lui que je propose mon projet présidentiel que suivra e cette liberté que , dès mon élection , je proposerai d’ajouter à la Constitution française n sûr , une autre Europe est possible et je mettrais toute mon énergie à la construire Ce sont ces propositions de bon sens que je ferais à nos partenaires européens et qui exercer une retraite et une activité , § Je réponds liberté ! § Ceux qui veulent travailler e et gaspilleur . § Car , la liberté que je défends , n’est pas la loi de la jungle Etat qui n’a plus rien de providentiel , je donnerai parallèlement aux salariés la liberté me temps légitime , légale et morale . § Je réaffirme aujourd’hui que le Français , s services publics . § Cette situation , je l’affirme , ne trouve pas son origine dans c’est aussi cela l’égalité . § L’ECOLE § Je ne peux évidemment clôturer ce chapitre ES FRANCAIS § La grande contrepartie que je demande aux Françaises et aux Français c’est vestissement véritable dans l’emploi . § Je remplirai ma part du contrat , et je suis . § Je remplirai ma part du contrat , et je suis convaincu que le Peuple français tiendra e du monde . § Pour cela , appuyés comme je vous le disais tout à l’heure sur une défense ’oserai vous rappeler que , le premier , je demandais il y a plus de 20 ans une politique e porteuse dans le Monde des valeurs que je définissais tout à l’heure . § Liberté , maintien à domicile des plus faibles . § Je prends l’engagement , Chers Compatriotes dans les grandes lignes , le projet que je soumets aux Françaises et aux Français . Français . § Le soir du 21 avril 2002 , je leur avait dit " n’ayez pas peur , entrez . § Ce combat pour le peuple français , je le mènerai avec le peuple : pour la victoire
Partie : "ROYAL", Nombre de contextes : 54
semblés , et les socialistes européens . Je salue Georges Papandréou , président de s radicaux avec Jean - Michel Baylet . § Je veux aussi saluer Laurent et Dominique , avons beaucoup parlé entre socialistes . Je vous demande aujourd’hui de vous tourner aucune bonne volonté écartée . § Ce que je veux déclencher dans cette campagne , c’est ouvelle histoire la force d’y croire . § Je ne tire de ce résultat aucune gloire personnelle résultat aucune gloire personnelle mais je mesure l’immense responsabilité de ne pas l’immense majorité du peuple français ? Je ne le crois pas . Et je ne le veux plus euple français ? Je ne le crois pas . Et je ne le veux plus ! § Etre socialiste , c’est gé , alors la politique doit changer . § Je veux non seulement incarner ce changement le a aujourd’hui à la tête de l’État . § Je veux donner à la France cette fierté sans velle page de son histoire . La France , je la vois créative , innovante mais bridée t qui se désengage et qui devra demain , je le dis devant vous , assumer toutes ses s dans le cadre d’une autorité juste . § Je la sens , cette France , en avance sur ceux ment de son immobilisme . Les Français , je le crois , sont prêts aux réformes mais qui serait dans le sens de l’histoire . Je crois , moi , tout le contraire . Je crois e . Je crois , moi , tout le contraire . Je crois que la politique doit prouver jour ès jour son efficacité et c’est pourquoi je vous propose une campagne qui ressemblera it forcément au détriment du collectif . Je crois , moi , tout le contraire . Ce sont nous saurons en faire . Eh bien , moi , je veux pour la France que ce soit le meilleur la France , c’est la tâche nouvelle que je propose aux Français . Car ne lui renvoyer e façon de faire qu’il faut mettre fin . Je crois qu’il y a beaucoup à corriger dans ndrir : pour les rendre plus efficaces . Je crois que nous devons imaginer l’ambition , imaginer la France , c’est à cela que je vous invite car elle s’est beaucoup transformée e toujours exposés aux discriminations . Je ne veux plus , dans la France que nous imaginons s étaient de branchage ou de feuillage ! Je ne veux plus entendre parler de Français es dans la diversité de leurs talents et je veux que cette nouvelle donne soit nouée gne de l’élection présidentielle . Comme je l’ai dit hier en Seine - Saint - Denis au uvel avenir . Aujourd’hui nous sentons , je sens que le peuple s’y est mis et que ce mis et que ce mouvement va se lever . § Je crois que la France peut puiser dans la çais s’aiment en elle . C’est à cela que je vous invite . § Nous allons gravir la montagne nus par une cause plus grande que nous . Je lance aujourd’hui un appel à tous les Français desquels il nous faudra nous investir . Je vais continuer avec vous , comme je l’ai ir . Je vais continuer avec vous , comme je l’ai fait depuis plusieurs mois avec toute e résultat , déterminera la confiance et je m’y engage . Face à la droite , nous avons chaine échéance . Cette imposture - là , je la dénonce et nous la dénoncerons pendant ces refus et c’est avec cette flamme que je vous propose d’aller vers la victoire . d’attention ce qui se passe en France , je voudrais dire mon admiration pour toutes est lancée . Si vous faites bien ce que je vous propose , si vous me faites bien remonter leur intelligence collective , pour que je puisse réajuster les choses en temps réel , si vous faites bien tout cela , oui , je vous mènerai à la victoire ! § J’entends vocabulaire : chef de guerre ? général ? Je ne sais pas . . . mais ce que je sais , néral ? Je ne sais pas . . . mais ce que je sais , c’est qu’il s’agit d’un beau combat s allons nous mettre tous en mouvement . Je veux , bien sûr , une impulsion nationale lsion nationale pour cette campagne mais je veux aussi qu’elle soit régionalisée au es sur l’ensemble de nos territoires . § Je réunis prochainement les présidents des r de leurs valeurs et de leurs projets . Je ferai la même chose avec les maires . J’ai candidats aux élections législatives . § Je crois , pour notre campagne , à cette articulation erritoires qui se mettent en mouvement . Je viens de parler des élus mais il y a aussi iations , les comités Désir d’avenir que je ne veux pas oublier , le dialogue et le evra aussi monter en puissance . § Alors je lance aujourd’hui quatre thèmes de débats mois pour réaliser ce désir d’avenir que je sens monter dans le pays . Vous m’avez donné m’avez donné de la force . Aujourd’hui , je mets cette force au service de notre idéal e la victoire est possible . Avec vous , je le crois aussi . Accomplissons ensemble d’insécurités et de précarités . Alors , je vous y invite : accomplissons ensemble notre
Partie : "SARKOZY", Nombre de contextes : 155
tte émotion qui me submerge au moment où je vous parle , je vous demande de la recevoir me submerge au moment où je vous parle , je vous demande de la recevoir simplement comme e cette campagne où pendant des semaines je vais beaucoup donner , beaucoup recevoir voir et , peut - être , beaucoup payer - je veux que chacun d’entre vous soit convaincu triompher la cause qui nous unit tous . Je le sais aujourd ' hui , je n ' ai pas le s unit tous . Je le sais aujourd ' hui , je n ' ai pas le droit de vous décevoir , pas A cet instant où pour moi tout change , je ne peux m’empêcher de penser à ceux qui ours fait ce qu ' ils devaient faire . § Je veux rendre hommage à Jacques Chaban - Delmas e pouvait plus appartenir à un parti . § Je veux rendre hommage à Achille Peretti , r mandat de conseiller municipal . Comme je veux dire mon amitié à Edouard Balladur lles alors que j’étais si jeune encore . Je veux dire mon respect à Jacques CHIRAC qui un trésor caché au fond de mon coeur que je n ' éprouvais le besoin de partager avec is le besoin de partager avec personne . Je pensais que la politique n ' avait rien t se soustraire . Parce que cette vérité je vous la dois . Parce que cette vérité je je vous la dois . Parce que cette vérité je la dois aux Français . § J ' ai changé parce les épreuves de la vie m ' ont changé . Je veux le dire avec pudeur mais je veux le hangé . Je veux le dire avec pudeur mais je veux le dire parce que c’est la vérité et nter sa peur . § Cette part d’humanité , je l’ai enfouie en moi parce que j’ai longtemps mment l ' indicible a pu être possible . Je suis révolté par l ' injustice et c ' en lorsque la société ignore les victimes . Je veux parler pour elles , agir pour elles Vashem dédié aux victimes de la Shoah . Je me souviens , au bout d ' un long couloir ' était le murmure des âmes innocentes . Je me suis dit alors que c ' était cela la me du terrorisme , ( . . . ) . Voici que je pourrai , s ' il plaît à Dieu , plonger u ce que tu faisais . Oui pour toi aussi je le veux , ce Merci , cet " A - Dieu " ( ïque a incorporé . La laïcité à laquelle je crois , ce n’est pas le combat contre la llet , sa fille écrit à Pierre Laval : " Je suis encore bien petite et bien faible à t bien faible à côté de vous ( . . . ) . Je veux vous dire M . Laval que je plains beaucoup . . ) . Je veux vous dire M . Laval que je plains beaucoup votre fille . Vous allez ans et demi . . . Ma vie a été courte ! Je n ' ai aucun regret si ce n ' est de vous uand Clemenceau déclare en mars 1918 : " Je continue à faire la guerre et je continuerai 918 : " Je continue à faire la guerre et je continuerai jusqu ' au dernier quart d ' u’ils désespèrent de se faire entendre . Je veux leur tendre la main . § Ma France , mobile qui ne respecte plus le travail . Je veux leur tendre la main . § Ma France , parce qu’elle leur a si souvent menti . Je veux leur dire : aidez - moi à rompre avec u’ils sont avant tout de bonne volonté . Je veux leur dire par - delà les engagements érite , de travail , de responsabilité . Je les assume . Mais dans les valeurs auxquelles ssume . Mais dans les valeurs auxquelles je crois , il y a aussi le mouvement . Je ne s je crois , il y a aussi le mouvement . Je ne suis pas un conservateur . Je ne veux ement . Je ne suis pas un conservateur . Je ne veux pas d’une France immobile . Je veux . Je ne veux pas d’une France immobile . Je veux l’innovation , la création , la lutte homme . C’est elle qui m ' a fait ce que je suis . J’aime passionnément le pays qui assionnément le pays qui m’a vu naître . Je n’accepte pas de le voir dénigrer . Je n . Je n’accepte pas de le voir dénigrer . Je n ' accepte pas qu ' on veuille habiter sans respecter et sans aimer la France . Je n ' accepte pas qu ' on veuille s ' installer de parler et d ' écrire le Français . § Je respecte toutes les cultures à travers le crimes de vos pères " . Il lui a dit : " je vous félicite d’être les enfants d’un grand e communautarisme et la loi des tribus . Je refuse le communautarisme qui réduit l ' l ' homme à sa seule identité visible . Je combats la loi des tribus parce que c ' evoirs sont la contrepartie des droits . Je propose qu’aucun minimum social ne soit ites . § La République réelle à laquelle je crois c’est celle qui ne reste pas indifférente maître . La République réelle à laquelle je crois c’est celle qui veut une école de ait respecter la loi par tout le monde . Je souhaite une loi sur le service minimum rvice minimum dès le mois de juin 2007 . Je souhaite en outre qu ' une loi impose le une université , une administration . § Je crois dans la démocratie sociale . Je crois § Je crois dans la démocratie sociale . Je crois dans le dialogue , dans la négociation négociation , dans le paritarisme . Mais je refuse la prise d ' otages , les blocages rage ! § La République réelle à laquelle je crois c’est celle qui met en prison l’assassin i travaille d ' accéder à la propriété . Je propose que l ' Etat garantisse l ' emprunt nt de celui qui n ' a pas de relations . Je propose que l ' on puisse déduire tous les êts de son emprunt du revenu imposable . Je propose que l ' on fasse de la France un à faire un effort pour s ' en sortir . § Je veux être le Président d’une République deviendrez responsable de votre vie . § Je ne veux pas de la société du minimum parce c le minimum on ne vit pas . On survit . Je veux une société du maximum . Je préfère urvit . Je veux une société du maximum . Je préfère une jeunesse à qui l’on donne la sse qui est condamnée à l’assistanat . § Je veux être le Président d’une République lle qui te fait libre . C’est pourquoi , je propose un service civique obligatoire de entifiait à lui a fini par le trahir . § Je veux être le Président d’une France qui le travailleur au coeur de la société . Je veux proposer aux Français une politique er travailler , on favorise le travail . Je veux créer un système de cautionnement public r pour les travailleurs . C’est pourquoi je veux porter le crédit d’impôt recherche ’impôt recherche à 100% . C’est pourquoi je veux que les entreprises qui investissent impôt sur les bénéfices . C’est pourquoi je veux que l’Etat se donne les moyens d’investir lté , elles embauchent plus facilement . Je veux protéger les personnes plutôt que les r les personnes plutôt que les emplois . Je veux sécuriser les parcours professionnels s plutôt qu’empêcher les licenciements . Je veux créer un contrat unique à durée indéterminée d’acquérir progressivement des droits . Je veux que les bas salaires soient garantis es promettront de travailler moins , moi je veux que les Français gagnent plus . Je je veux que les Français gagnent plus . Je veux être le Président de l ' augmentation l ' augmentation du pouvoir d ' achat . Je veux être celui qui vous garantit que si engagez plus , vous gagnerez davantage . Je veux être le Président du peuple qui a bien quoi payer des vacances à ses enfants . Je veux l ' exonération de charges sociales une aliénation . § C ' est pour cela que je veux que chaque Français puisse transmettre fait pas la prospérité d ' un peuple . § Je veux que l ' Etat soit contraint de laisser moins la moitié de ce qu ' il à gagné . Je veux un bouclier fiscal à 50% y compris le travailleur qui crée la richesse . § Je veux taxer le pollueur plutôt que le travailleur e pollueur plutôt que le travailleur . § Je veux taxer les importations qui ne respectent nternationales plutôt que le travail . § Je préfère taxer la consommation plutôt que la France une République fraternelle . § Je veux être le Président de tous ces Français est dégradant pour la personne humaine . Je veux être le Président qui s’efforcera de ra de moraliser le capitalisme parce que je ne crois pas à la survie d’un capitalisme sans morale et sans éthique , parce que je ne crois pas à la survie d’un capitalisme age que ceux qui réussissent , parce que je ne crois pas à la survie d’un capitalisme se , tous les impôts seraient partagés § Je veux être le Président qui va remettre la est la politique qui est responsable . § Je n’aime pas la manière dont on parle des rle des fonctionnaires dans notre pays . Je n’aime pas la politique qui cherche à opposer aire du temps de travail a engendrés . § Je veux un Etat où les fonctionnaires seront des agents publics seront garanties . § Je veux que la fonction publique cesse d’être ux qui ont peur de prendre des risques . Je veux qu’elle redevienne une vocation pour du bien commun et du service public . § Je veux une démocratie irréprochable . § La re respecté , il doit être respectable . Je ne transigerai pas . Pour certains postes ple participe à la décision de justice . Je souhaite que les jurys populaires jugent et qui traite dignement les condamnés . Je veux que nos prisons soient rénovées , trop er à faire l’Europe de la même manière . Je veux être le candidat qui dit à celui qui j’ai voté " oui " aussi et comme vous , je crois à une France ouverte sur le monde France d’être plus grande . Comme vous , je crois que rester immobile serait mortel quand tous les autres avancent . " Mais je veux lui dire aussi qu’il serait plus mortel " au lieu de chercher à le comprendre . Je veux lui dire que la France qui gagne perdra rise la France qui ne se sent pas bien . Je veux lui dire que tous nos destins sont a France affaiblit chacun d’entre nous . Je veux dire à celui qui n’a pas peur parce cter est notre bien le plus précieux . § Je veux être le Président d’une France qui péril pour l’humanité sera terrible . § Je veux être le Président d’une France qui mpêcher les autres d’agir . § L’Europe , je l ' imagine comme un multiplicateur de puissance dumpings , pour agir et non pour subir . Je crois en l’Europe comme la voulaient ses e , non comme un renoncement collectif . Je demeurerai toute ma vie un Européen convaincu oute ma vie un Européen convaincu . Mais je veux avoir la liberté de dire que l ' Europe étruire l ' union politique européenne , je ne l ' accepterai pas . § Je crois au libre uropéenne , je ne l ' accepterai pas . § Je crois au libre échange et à la concurrence libre échange et à la concurrence . Mais je veux que cesse la naïveté et que l ' on environnementale , sociale , morale . § Je veux être le Président d’une France qui s que ses frontières sont ouvertes . " § Je veux être le Président d ' une France fière tauration de zones franches globales . § Je veux être le Président d’une France qui pire des catastrophes écologiques . " § Je veux être le Président d’une France qui elation d’égalité et de fraternité . " § Je veux être le Président d’une France qui a défense de la diversité culturelle . § Je veux être le Président d’une France qui iterranée sera fatalement le pivot " . § Je veux être le Président d’une France qui tie ont tissé entre nos deux peuples . § Je veux d’une France qui parle toujours à l’Amérique jours défendu la liberté des peuples . § Je veux lui dire que je crois à la pluralité rté des peuples . § Je veux lui dire que je crois à la pluralité des cultures et pas culture unique fût - elle américaine . § Je veux être le Président d’une France qui se comprennent et qui se respectent . § Je veux être le Président d’une France qui ur son indépendance ni sur ses valeurs . Je veux rendre hommage à Jacques Chirac , qui guerre en Irak , qui était une faute . § Je veux être le Président d’une France qui tinuer à jouer sur la scène du monde . § Je veux être le Président de la France des e l ' on vend ou que l ' on exploite . § Je ne crois pas à la " realpolitik " qui fait à ses valeurs sans gagner des contrats . Je n ' accepte pas ce qui se passe en Tchétchénie i se passe en Tchétchénie , au Darfour . Je n ' accepte pas le sort que l ' on fait t aux dissidents dans de nombreux pays . Je n ' accepte pas la répression contre les t bâillonner . Le silence est complice . Je ne veux être le complice d ' aucune dictature aucune dictature à travers le monde . § Je veux être le Président d’une France qui mme des impératifs à toue l’humanité . § Je veux être le Président d’une France qui ement par rapport à nous - mêmes . § * § Je veux être le Président d’une France réunie e France réunie . § L’unité de la France je veux la faire par l’action . Cette unité veux la faire par l’action . Cette unité je veux qu ' elle soit comme une renaissance ins se remettent à féconder l’avenir . § Je veux être le Président d’une France qui e pensée , de travail , d’innovation . § Je veux être le président d’une France qui dace , l’intelligence et la création . § Je veux être le président d’une France qui immense . Mais elle en vaut la peine . § Je demande à ma famille de m’aider . Je sais . § Je demande à ma famille de m’aider . Je sais ce qu’elle a eu à souffrir . Je veux r . Je sais ce qu’elle a eu à souffrir . Je veux qu’elle comprenne que ce n’est pas e moi qu’il s’agit mais de la France . § Je demande à mes amis qui m’ont accompagné de la France , il n’y a plus de camp . § Je demande à vous tous de comprendre que je Je demande à vous tous de comprendre que je ne serai pas que le candidat de l’UMP , qu’au moment même où vous m’avez choisi je dois me tourner vers tous les Français , ou non déçu pourvu qu’il l’aiment . Que je dois les rassembler , que je dois les convaincre iment . Que je dois les rassembler , que je dois les convaincre qu ' ensemble tout deviendra
Partie : "VILLIERS", Nombre de contextes : 76
pagne présidentielle commence . Demain , je prends la route . Je commence un tour de commence . Demain , je prends la route . Je commence un tour de France . J’irai partout on projet présidentiel . Mais auparavant je voudrais vous dire en confidence ce que voudrais vous dire en confidence ce que je ressens ce matin : une charge , un honneur un créateur et aussi d’un entrepreneur . Je suis sans doute , dans cette campagne , u Fou est devenu un fleuron français . § Je n’en tire aucune fierté . J’en tire simplement " dis - moi ce que tu as fait chez toi , je te dirais ce que tu pourras faire pour moi immigration . J’ose le dire , parce que je percevais déjà , il y a quelques années Aujourd’hui les résultats sont là . § " Je suis candidat à l’élection présidentielle la victoire du " non " . Et l’été 2005 , je me suis posé la question suivante : " Vais uis posé la question suivante : " Vais - je , à 57 ans , me mirer dans mes succès ? est pas une vanité mal placée . " Vais - je , au contraire , mettre la même énergie ujourd’hui s’abîme ? " . § J’ai choisi : je suis scénariste du dimanche au Puy du Fou s scénariste du dimanche au Puy du Fou ; je fais mon devoir de Président du Conseil ent du Conseil général de la Vendée ; et je consacre mon énergie pour construire patiemment ’où qu’ils viennent et auxquels ce matin je fais un vibrant et solennel appel . § Je je fais un vibrant et solennel appel . § Je pense souvent à la phrase de Montesquieu ouvent à la phrase de Montesquieu : " Si je savais quelque chose qui fut utile à ma famille et qui fut nuisible à mon pays , je ne le ferai pas " . Si je savais quelque e à mon pays , je ne le ferai pas " . Si je savais quelque chose qui fut utile à mon pays qui , pendant ce temps là s’abîme , je ne le ferais pas . § " Honte à qui peut son pour laquelle , tout bien réfléchi , je le dis ce matin dans le regard de chacun d’entre vous qui représentez la France : Je suis candidat , oui , à l’élection présidentielle viter les grands malheurs civiques . § " Je propose cinq piliers , cinq choix fondamentaux " §  Pour remettre la France en ordre , je propose cinq piliers , cinq choix fondamentaux ison de retraite . C’est un problème que je connais par expérience , qui est un drame de l’immigration dans nos campagnes . Et je veux faire de la France dans la décennie se . . . § C’est la raison pour laquelle je propose qu’à partir de 2007 les allocations t être solennisée dans la Constitution . Je propose qu’on inscrive dans la Constitution alliance d’un homme et d’une femme " . § Je propose que notre édifice juridique renforce trimoniaux , successoraux , fiscaux . Et je récuse la proposition de Nicolas Sarkozy sition de l’UMP , c’est un mariage bis . Je m’y oppose formellement . § Cette mission le des familles doit être encouragée . § Je propose un revenu parental d’éducation de pour encourager le troisième enfant . § Je propose le prêt familial à taux zéro d’accession ion à la propriété pour le logement . Et je propose la suppression immédiate des droits doit être affichée au sommet de l’Etat . Je propose la création d’un ministère d’Etat formés dans des instituts d’excellence . Je propose la suppression des IUFM ; la suppression il , moins d’impôts . § Mes chers amis , je propose - et je suis le seul , si vous écoutez ôts . § Mes chers amis , je propose - et je suis le seul , si vous écoutez bien les introduites par les autres candidats - , je propose la suppression des 35 heures obligatoires gie l’impôt à la liberté . Et bien moi , je préfèrerai toujours l’artisanat à l’assistanat . Il faut protéger le travail français . Je ne demande pas le protectionnisme . Je demande . Je ne demande pas le protectionnisme . Je demande qu’on pratique en France le libre urs grands secteurs stratégiques ? § Moi je demande qu’on protège à l’extérieur et qu’on mmerciale la moins protégée du monde . § Je pense en cet instant à tous ceux que j’ai - , libérer le travail de la paperasse . Je propose que , demain , ce ne soit plus l’entreprise C’est insupportable et inacceptable ! § Je propose que l’on reparte sur les bonnes argent ? " . C’est un autre débat , mais je peux déjà vous dire que si vous supprimez z de quoi faire toutes les réformes dont je viens de parler à l’instant . § Quatrième ons pas non plus l’immigration choisie . Je m’opposerai de toutes mes forces au droit on est dans une élection personnelle - ; je refuse également la discrimination positive ur perpétuel aux étrangers délinquants . Je refuse enfin sa dernière proposition passée mpôt sur le revenu pour les immigrés . § Je veux une immigration zéro fondée sur deux re du Co - développement . § Tout ce que je vous dis a été préconisé par un homme d’Etat lutôt que l’ancienne avec la Turquie . § Je propose deux choses . D’abord , la reconquête restaurateurs . § La deuxième chose que je propose , c’est de construire la nouvelle e Parlement béni oui - oui de l’UMPS . § Je propose une Europe qui soit européenne donc européenne donc sans la Turquie . Et si je suis élu Président de la République , mon mon premier voyage sera pour Bruxelles . Je dirai à mes collègues : " Voilà , je retire s . Je dirai à mes collègues : " Voilà , je retire le négociateur français sur la négociation e à s’intégrer , elle ne coopère pas . § Je propose trois champs nouveaux de coopération ui viennent une puissance mondiale . § " Je veux sortir le peuple français de sa prostration effort pour que la France soit aimable . Je veux sortir la France de la repentance . veux sortir la France de la repentance . Je n’accepte pas l’expression si souvent entendue France tachetée de mille bassesses " . § Je veux sortir le peuple français , auquel veux sortir le peuple français , auquel je m’adresse , de sa prostration , de sa torpeur défaites plutôt que les victoires . § Si je suis élu Président de la République , je je suis élu Président de la République , je rétablirai , j’établirai le droit de fêter du soleil d’Austerlitz ; § j’établirai , je rétablirai le droit de rendre hommage à chaque matin dans les cours d’école . § Je rétablirai le droit d’aller vanter chaque unité quand il y a un Etat dans l’Etat . Je supprimerai le Conseil Français du Culte faut que les élus soient respectables : je propose la suppression de l’immunité parlementaire s allons à la rencontre des Français . § Je ne me bats contre personne . Chacun entendra suggestions des Français du terrain que je vais rencontrer pendant trois mois sans ant trois mois sans discontinuer . . . § Je voudrais , en cet instant , m’adresser à ai été un des vainqueurs du référendum , je serai un des vainqueurs de la présidentielle